mardi 23 février 2010

Du commencement de tout tricot (2) : tricoter des mailles à l'endroit



Une fois que l'on a monté le nombre désiré de mailles, on peut commencer à tricoter la première maille, c'est-à-dire celle qui est juste à gauche du fil. 
(Petit détail très utile quand on reprend un tricot et que l'on ne sait plus si l'on s'est arrêté sur l'endroit ou l'envers : le fil doit toujours être à droite de la maille que l'on tricote).

Après essais infructueux de photographies de mes deux mains en action, je vous renvoie au petit cours de Tricotin.com pour lequel les auteurs se sont beaucoup mieux débrouillés que moi...

Les clés du succès: 
  • positionner ses doigts au plus près de la pointe des aiguilles et maintenir la maille en cours de tricotage avec la pulpe de l'index gauche (vos mailles ne glisseront pas et cela vous évitera de serrer à mort le fil de peur qu'elles ne s'échappent).
  • tenir correctement le fil dans la main droite pour bien contrôler la tension et ne pas avoir à lâcher ses aiguilles à chaque fois (ça parait impossible au début mais quand on a saisi la  technique tricoter devient vraiment plus agréable)
  • bien lisser l'ouvrage à la fin de chaque rang pour harmoniser la tension  et la disposition des mailles (et admirer son oeuvre...)
  • ne pas hésiter à défaire les mailles qui semblent anormales...
Quand on tricote des mailles à l'endroit à chaque rang, sur l'endroit et sur l'envers donc, on obtient du point mousse.

Très utilisé pour la layette, il est élastique et dense, donc plus chaud que le jersey par exemple qui associe un rang de mailles à l'endroit et un rang de mailles à l'envers, mais aussi moins économique en fil et en temps : il faudra plus de rangs et plus de fil tricoté pour arriver à des mesures identiques..

Réversible, il ne roulotte pas et peut donc être utilisé pour border les manches ou le bas d'un gilet par exemple.

Enfin, s'il est souvent connoté "layette" ou "débutant", de nombreux stylistes l'ont récemment intégrés à des modèles pour adultes qui marchent très fort sur Ravelry : Cobblestone de Jared Flood, Vivienne de Kim Hargreaves ou encore le february lady sweater de Pamela Wynne par exemple.

En même temps, je ne vous cache pas qu'en ne sachant que monter des mailles et tricoter du point mousse, on est un peu loin de pouvoir faire ça... mais que l'on se rassure, le petit modèle qui vous sauvera de l'interminable et potentiellement immettable écharpe au point mousse est pour demain (enfin j'espère) sur votre blog préféré (surtout à Nantes et à Londres apparemment)...


1 commentaire:

Anaïs a dit…

A Paris aussi :).
Merci pour les petits détails ! (je me trompe encore de côté en reprenant l'ouvrage...).
Et aussi pour la confirmation d'une "intuition" : le point mousse demande plus de temps...
Sinon, les "intemporels" sont arrivés mais ce n'est pas gagné... sauf pour la contemplation...
Belle journée à toi.
Ana et Foe

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...