jeudi 11 février 2010

De l’utilité et des délices des préliminaires (2. Le choix du fil )


Pour pimenter les choses et ouvrir très très largement l’éventail des possibilités tricotiques, le fil à tricoter se présente non seulement dans diverses matières, comme nous l’avons vu, mais également dans différentes épaisseurs.

La prise en compte de ces variations est, là encore, essentielle pour faire à peu près coïncider l’idée de départ et la chose obtenue. C’est pourquoi les étiquettes mentionnent généralement le poids, la longueur du fil, le nombre de mailles et le nombre de rangs à effectuer pour tricoter un carré de 10 sur 10 cm (l’échantillon) et les aiguilles conseillées pour arriver à ce résultat.


  • Premier paramètre de variation de la taille du tricot : l’épaisseur du fil en lui-même

 

Luxangor (mélange laine et angora trouvé ici), 10 mailles sur 15 rangs pour un carré de 10 x 10 cm, aiguilles n°7 mm, 45 mètres au 50 grammes



Mérinos (pure laine mérinos qui vient d'ici), 25 mailles sur 34 rangs pour le même carré, aiguilles n°3 mm, 166 mètres au 50 grammes

Plus le fil est fin et plus le nombre de mailles et de rang requis pour atteindre les dimensions voulues sera important.  Et vice et versa.

En tricotant à peu près le même nombre de mailles, on peut ainsi choisir de réaliser un gros pull d’adulte très épais ou bien de la layette toute fine. (D’où l'engouement de certaines pour les fils énormes tricotés avec des pieux qui vous offrent la possibilité de fabriquer une écharpe en deux heures, un peu comme ici… Personnellement, je trouve que la volupté tricotique à tendance à s'évaporer au-delà des aiguilles n°5 mais je conçois que l'appel du "tricoter très gros, très chaud, très vite" soit irrésistible.)

Précisions et tableau récapitulatif  en français ici.


  • Deuxième paramètre de variation : la grosseur des aiguilles

En effet, comme on pouvait sans douter, plus les aiguilles sont grosses, plus les mailles formées le seront aussi.

Donc, si j’utilise des aiguilles plus petites que celles que l’on me conseille, mon tricot sera plus dense, moins souple et plus petit pour le même nombre de mailles tricotées (ce qui peut être utile pour tricoter des jouets à rembourrer par exemple).

Au contraire, si je choisis des aiguilles plus grosses, mon tricot sera plus aéré, plus lâche (c’est ce qui est préconisé pour la dentelle et, dans une moindre mesure, pour donner du moelleux à une écharpe par exemple) et plus grand.

Ce qui veut dire aussi que si je tricote en resserrant beaucoup mes mailles, ce que l’on fait souvent au début de peur qu’elles ne s’échappent, j’obtiendrais un échantillon plus petit que celui indiqué sur la pelote ou le patron en montant pourtant le nombre de mailles et en tricotant le nombre de rangs préconisés. Augmenter le diamètre de mon aiguille me permettra sans doute de résoudre le problème et d’atteindre les dimensions requises (et d'éviter des déceptions désobligeantes).

Au contraire, si je tricote plus lâche, il me sera sans doute nécessaire de prendre des aiguilles plus fines.

Il est donc très utile quand on commence à tricoter de posséder assez vite différents numéros d’aiguilles…

Une bonne raison de se pencher sur le choix des aiguilles elles-mêmes …

1 commentaire:

Anaïs a dit…

C'est tellement limpide expliqué ainsi !
Dire qu'hier soir, j'étais confrontée au problème...
Il y a une question terrible : faut-il toujours faire ce carré 10/10 (sachant le temps infini que ça semble représenter avant de se mettre dans le vrai tricot) et comment l'adapter (s'il ne fait pas 10/10)?

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...